Simulateur de chute : les sensations sont elles identiques à celles d’un saut en parachute ?

Publié le : 19 août 20214 mins de lecture

La simulation de chute libre n’est pas une activité difficile à réaliser. Psychiquement, il ne donne pas le vertige, la peur du vide et de l’avion.  

La chute libre en soufflerie ou indoor skydive est une activité sans limite d’âge. Si vous hésitez, cet article détaille son principe. Vous recherchez une nouvelle chose à faire pour un enterrement de vie de garçon ou jeune fille. Vous voulez une sortie différente pour les weekends en famille ; entre amis.

L’activité sportive de la chute libre en soufflerie

Tout d’abord, le nom ne distingue pas la pratique. En effet, le simulateur de chute libre en soufflerie ou à partir d’un avion est un vrai sport. Il y a plusieurs catégories de disciplines en chute libre : le Freestyle, le Freefly, le Swooping. Le plus célèbre est le Vol Relatif. La soufflerie permet à un athlète de mieux enchaîner ses mouvements, durant la chute libre. Le petit espace du tube exige les sportifs à être rigoureux et à maîtriser leurs mouvements. Le bonus pour effectuer un saut en parachute parfait ou une compétition.

Les conditions pour passer une session de chute libre

Si vous pratiquez une activité sportive ou une sortie entre amies, il faut respecter des conditions. Cette activité fait partie du sport, et peut mettre en danger sans une connaissance de la discipline. Pour rappel, la structure du simulateur de chute libre indoor comporte des niveaux de règles. Cependant, les bases restent identiques.

Les pratiquants ne dépassent pas 110 à 120 kilos. Dans ce cas, demandez des renseignements sur la structure, s’ils peuvent modifier la puissance du ventilateur. Vous ne prenez pas de risque, mais vous aurez de la peine à ne pas planer. Selon chaque structure, les jeunes enfants sont reçus la plupart du temps. Ils sont suivis par leurs parents, qui assistent aux briefings. Ainsi, vous pouvez préparer une sortie de saut en parachute intérieur en famille.

Les personnes qui portent un plâtre au bras, se luxent l’épaule ou se tordent le genou ne participent pas à cette activité. En cas de doute, consultez un médecin. Ensuite, dites-le aux moniteurs. Si vous prenez de la drogue ou de l’alcool, vous ne pouvez pas entrer à la soufflerie. À l’intérieur du tube, regardez attentivement les consignes du moniteur. Les femmes enceintes doivent patienter quelques mois avant de faire cette activité.

Le simulateur de chute et le saut en parachute

Vous n’avez jamais effectué un saut en parachute, à cause de la peur. D’autre part, vous pouvez enlever la peur de sauter d’un avion en décollage, et ressentir le plaisir de la chute libre. La simulation est merveilleuse, le vent du gros ventilateur emporte votre corps, puis vous donne le sourire, tout comme un vrai saut.

Vous enseignez à bien vous positionner en l’air comme le saut en parachute, pour un maximum de portance et à ne pas se gratter le nez. La seule différence est que vous êtes soutenu par un filet et non un champ. La technique de chute libre ne change pas pour un saut en parachute et l’indoor skydive. Les sensations sont les mêmes en saut de parachute qu’en soufflerie.        

Plan du site